Actualité

 La hausse des prix, chez Nintendo aussi

Amateurs de WiiWare et de Console Virtuelle, Nintendo en veut à votre porte-monnaie. L’entreprise qui ne connaît pas la crise pense visiblement qu’il en va de même pour tous. Petit rappel : le 3 avril prochain, les fameux Wii Points, qui servent à acheter du contenu téléchargeable sur Wii, vont se transformer en Nintendo Points. Pourquoi ce changement ? Tout simplement à cause de l’arrivée du DSiWare, qui permettra de télécharger des jeux DS. Il fallait donc bien universaliser la monnaie d’échange, c'est-à-dire ces fameux « points » qu’il est possible d’acheter dans les boutiques de jeux ou bien sur Internet.

Et c’est là que survient le malaise : les cartes Nintendo Points, qui seront disponibles dès le 3 avril chez tous les vendeurs de jeux, verront leur prix augmenter sensiblement par rapport aux cartes Wii Points qui sont encore vendues actuellement. J’ai bien parlé des cartes vendues chez les commerçants, et la distinction est essentielle car les cartes vendues sur le web restent à leur prix initial, au moins pour le moment.

C’est ainsi que la carte de 2000 points, qui coûtait environ 20 euros, se retrouve facturée… pas moins de 25 euros, soit une augmentation de près de 25% par rapport au prix initial. Autrement dit, pour chaque euro dépensé, le joueur n’obtiendra que 80 points au lieu de 100. Et comme la tendance sur la boutique Wii est de proposer les jeux au prix fort, notamment pour les jeux WiiWare, la surtaxe devrait rapidement se faire sentir.

Restent deux solutions : faire confiance en Internet, ou se dépêcher de faire des stocks de points avant qu’il ne soit trop tard, cette dernière solution étant vivement conseillée pour les gros consommateurs de points. Les cartes vendues sur les sites Internet pourrait aussi - qui sait - ne pas tarder à suivre l’inflation. Le Japon semble pour l’instant le moins touché par le phénomène, puisque la carte de 1000 points coûte 991 Yen, soit l’équivalent de 7,74 €. A chacun son astuce pour économiser quelques euros.

Crise ou pas crise, Nintendo est véritablement le seul à pouvoir maîtriser le prix de ses produits. Et l’arrivée du DSiWare n’arrangera pas les choses. A moins que, soyons fous et idéalistes, un boycott fasse prendre conscience à BigN que la situation n’est pas si propice aux inflations inopinées de cette envergure.
       5 commentaires
Posté par Arthur

 Commentaires

Posté par bunder le vendredi 20 mars 2009 à 16:04
Posté par ninjanaruto le vendredi 20 mars 2009 à 16:07
Posté par Robinson le samedi 21 mars 2009 à 06:03
Posté par Arthur le samedi 21 mars 2009 à 07:52
Posté par Robinson le jeudi 16 avril 2009 à 05:30




Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Passion Wii © 2017 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0037 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.