Actualité

 La Wii a trouvé une concurrente

La Game Developers Conference 2009, qui se tient actuellement à San Francisco, recèle comme prévu de riches nouvelles. Une fois n’est pas coutume, parlons de la concurrence. Car c’est là une véritable concurrente à la Wii qui se profile à l’horizon : Zeebo.

Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, la France gardera ses « traditionnelles » trois consoles de salon. En Europe la concurrence est d’ailleurs beaucoup trop rude, bien que menée largement par Nintendo, pour qu’une autre console arrive dans la bataille. Non, Zeebo ne concernera que les pays émergents, tels que le Brésil, la Chine, l’Inde, ou encore la Russie.

Mais qu’est-ce au juste la console Zeebo ? Physiquement, difficile à dire. Un mélange entre Wii, Xbox 360, et PS3… ou de PS2… bref, c’est une autre console mais qui a des airs de déjà-vu. Normal, vu qu’elle s’adresse à un public n’ayant pas toujours les moyens de s’offrir la dernière console tip-top high-tech HD. Pourtant, la machine embarquera un processeur graphique à 528 MHz, 128 + 32 Mo de RAM, 1 Go de mémoire flash. La console permettra par ailleurs un affichage honorable en 640x480, et l’on pourra y connecter jusqu’à trois périphériques par USB et une carte flash.



Côté software, il y a aussi du changement. Un changement inspiré bien sûr de ce qui se fait déjà chez les autres. En effet les jeux seront uniquement disponibles en téléchargement, comme à la manière d’un WiiWare. Le constructeur brésilien y voit un double avantage : d’une part le coût de fabrication d’un jeu sur disque n’existe plus, et d’autre part cela empêche de pirater les jeux puisque aucune gravure ou transfert n’est envisageable, du moins jusqu’à ce qu’une astuce ne soit découverte par les pros en la matière.

Plusieurs éditeurs tiers soutiennent d’ores et déjà la nouvelle console : Capcom, EA Mobile, id Software, Gameloft, THQ, Vivendi, Sega, Namco… Il y en aura donc pour tous les goûts, mais les joueurs ne pourront évidemment pas s’attendre à trouver du Nintendo ou du Sony. Quatre jeux seront déjà installés : FIFA 09, Need for Speed, Brain Challenge, Prey Evil et Quake. Un cinquième jeu au choix sera offert lors de l’achat de la console, parmi des titres tels que Quake 2, Tekken 2, Street Fighter Alpha, Resident Evil 4, Virtua Tennis, Crazy Taxi, Duke Nukem, ou encore Ridge Racer.



Parlons prix enfin. La console elle-même devrait être sous la barre des 200 euros. Au Brésil, pays natal de Zeebo, la console coûte 599 réals, c'est-à-dire l’équivalent de 196 euros. C’est donc moins que toutes les consoles de salon neuves, de quoi battre concurrence. Même constat pour les jeux : comptez entre 7 et 30 réals, soit entre 2 et 10 euros environ. Nintendo et compagnie auront du souci à se faire.

       5 commentaires
Posté par Arthur

 Commentaires

Posté par ninjanaruto le mercredi 25 mars 2009 à 13:50
Posté par monbiceps le mercredi 25 mars 2009 à 18:13
Posté par known le dimanche 12 avril 2009 à 07:46
Posté par Robinson le jeudi 16 avril 2009 à 09:28
Posté par dylem29 le samedi 18 avril 2009 à 18:50




Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2017 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0039 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.