Actualité

 L'édito du mois #4

Le monde du jeu vidéo est parsemé de débats : confrontation N64/Playstation, mort programmée de Sega, la destinée de Nintendo avec l'échec de la Gamecube, l'arrivée de Microsoft sur le marché, le duel Nintendo/Sony, et bien évidemment l'importance de la puissance des consoles. Dans tous ces vastes débats, tous se réfèrent à des marques, à la concurrence. Mais depuis quelques temps, un nouveau pointe son nez sur les forums de la toile, une question récurrente et sujette à de vives interrogations : où est passée la créativité ?

Nintendo a essayé d'y répondre avec la DS, puis la Wii.  D'autres l'ont fait avant. Sony lui-même a veillé à ce qu'un bon nombre d'éditeurs viennent travailler sur ses consoles pour tenter de monopoliser tous les genres et tous les styles. Alors où se trouve cette créativité ? Les connaisseurs rappelleront l'existence de jeux tels que Okami, un jeu de qualité mais qui est resté vraiment discret.

C'est peut-être cette discrétion qui a masqué la réalité, qui a fait croire que le jeu s'uniformise. Les jeux WiiWare viennent peut-être sauver cette fausse idée. Tout développeur peut produire son jeu, et demander à Nintendo de le diffuser. Mais la création de bons jeux reste relativement chère, et les débouchés risqués. Le problème se déplace alors : ce n'est pas la créativité qui manque, mais les moyens. Or sans créativité, peu de recettes, et donc peu de moyens.

Personne ne s'en souvient, et dommage d'ailleurs, mais un jeu original et pourtant très discret (encore un) a débarqué sur Super Nintendo : « Gorby no Pipe Line Disakusen », un jeu où il faut incarner Gorbatchev, le secrétaire général du parti communiste soviétique ! Ce n'est pas une blague, la politique c'est aussi en jeu vidéo. Sorti uniquement au Japon, ce Tetris-like demande à construire des pipe-lines pour acheminer les ressources vers l'URSS. En tout cas l'idée s'avère atypique. Créativité ou non, c'est encore un débat.
       7 commentaires
Posté par Arthur

 Commentaires

Posté par ninjanaruto le vendredi 17 avril 2009 à 15:55
Posté par Robinson le samedi 18 avril 2009 à 12:53
Posté par ninjanaruto le samedi 18 avril 2009 à 15:26
Posté par Robinson le dimanche 19 avril 2009 à 09:18
Posté par Basque le lundi 20 avril 2009 à 08:25
Posté par ninjanaruto le lundi 20 avril 2009 à 14:13
Posté par touzec le mardi 21 avril 2009 à 01:37




Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2017 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0096 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.