Preview

 Boogie

Electronic Arts a visiblement compris la nouvelle stratégie commerciale de Nintendo : attirer un public nouveau en tranchant radicalement avec les titres plus classiques, destinés généralement aux hardcore-gamers assoiffés de sang ou de sports toujours plus réalistes. Cette fois, l'éditeur américain s''engage dans la voie du jeu musical sur Wii, le premier sur la console. Combinant karaoké et danse, Boogie est avant tout une bombe concentrée de fun, à consommer sans modération avec la Wiimote. Voyons ce qu''il en est avec la démo du jeu présentée lors de la Japan Expo 2007, que nous avons pu essayer avec joie.

Dans la série des jeux musicaux, Boogie se place dans l''un des rares titres qui ne consistent pas à recourir à notre physique de danseur, ni à devenir une star de la pop une fois que toutes les chansons ont été débloquées et réussies. Et curieusement, Boogie sépare les deux activités que sont le chant et la danse. D''une part, le mode danse nous fera utiliser la Wiimote : il faudra ajuster les battements de la télécommande avec le rythme imposé par la chanson, et tout ceci n''est pas sans repos. D''autre part, le micro fourni en bundle avec le jeu ne sera pas qu''un simple accessoire, puisqu''il servira à démontrer nos capacités vocales tout comme dans un vrai karaoké. En tout, se seront plus de cinq modes qui composeront Boogie.

A première vue le mode chant de Boogie semble relativement basique, mais les développeurs de chez EA Montréal n''ont pas fait les choses à moitié. Avec l''intégration d''un certain « Assist vocal », c''est-à-dire une technologie permettant de modifier la voix du chanteur, les joueurs n''ont plus besoin de se ridiculiser devant leur télé et peuvent enfin profiter à fond du jeu, même les plus timides. Pour les puristes, le choix est tout de même proposé : un mode classique où la voix du joueur remplace celle du chanteur, et un autre où notre voix est un peu moins audible étant donné qu''elle est superposée à celle du chanteur original.

Côté danse, on utilise le couple Wiimote et Nunchuk pour faire bouger le personnage sur scène. Actionner le stick analogique du Nunchuk permet de modifier les expressions du visage de l''avatar, mais le contrôleur indispensable reste la Wiimote, qui est nécessaire à la majoité des mouvements. Dommage seulement que ces mouvements ne puissent s''effectuer que sur les axes verticaux et horizontaux. On penche la Wiimote vers le haut, le bas, à gauche ou à droite, pas autrement.

Et il faut varier constamment les directions qu''empruntera le personnage sur la piste de danse pour gagner davantage de points. Quelques autres mouvements plus spécifiques ont tout de même été prévus, au cas où le joueur réussit des combos. En effet, plus le rythme que l''on garde avec la Wiimote est correct et constant, plus la barre d''énergie à droite de l''écran se remplit, tandis qu''un compteur en haut accumule les points gagnés grâce aux mouvements.

Lorsque la barre de pouvoir est remplie, place aux combos, aux rythmes déchaînés et aux effets de lumières plus qu''intenses. En appuyant sur B le grand show commence, et c''est là que surgit l''occasion de faire exploser le compteur et réaliser de spectaculaires combos sur scène. Une dernière chose : à certains moments de la chanson, le bouton Z sera nécessaire pendant des phases spéciales durant lesquelles il va falloir appuyer lorsque cela sera demandé, selon des laps de temps plus ou moins longs. Des points supplémentaires sont bien évidemment à la clé. Pour le mode multijoueur, deux adversaires s''affrontent en duel. Celui qui aura remporté le plus de points gagne, souvent en récupérant les bonus éparpillés sur scène.

Dès le départ, plusieurs styles vestimentaires sont proposés à notre danseur virtuel. Du déguisement alien au look branché des teenagers américaines, en passant par la tenue plus classique du disco des années 70, une certaine variété est proposée. Nos performances scéniques permettent également de débloquer toute une panoplie de styles tous plus branchés les uns que les autres. Tout est coloré, plein de paillettes, et customisable à volonté.

Pour rentrer dans les détails que nous n''avons pas pu essayer sur la démo, trois autres modes d''envergure composent Boogie. Le mode aventure permet d''accomplir des défis pour chacun des personnages, sur trois niveaux de difficulté différents. Ce mode permet de débloquer toutes les chansons disponibles à la fin du jeu. Le mode Party combine les deux modes principaux que sont chant et danse. En solo c''est à vous de gérer ces deux domaines, en multi il va falloir partager la tâche avec votre partenaire.

Le mode vidéo est peut-être celui qui offre le plus de créativité. Non seulement le jeu permet d''enregistrer nos meilleurs morceaux joués dans les autres modes, mais il sera possible de les retoucher, donner des effets de lumières, ajuster les angles de caméra, et même ajouter un effet 3D qui sera visible en portant les lunettes 3D fournies en bundle avec le jeu. Le tout est enregistré sur une carte SD. Dommage qu''il ne soit pas possible d''envoyer les vidéos par Internet, étant donné que Boogie ne supporte a priori pas le mode online. Ce manque est un peu décevant, à l''heure où les jeux disposant d''une connectivité online se multiplient sur Wii. On aurait même pu télécharger de nouvelles chansons en ligne. L''essentiel du jeu reste quand même là, et Electronic Arts semble avoir fait du bon boulot.

Avec un catalogue de plus de 40 chansons et cinq modes de jeu différents, Boogie s''annonce être le hit de cet automne, en exclusivité sur Wii. Electronic Arts s''est engagé récemment à travailler d''arrache-pied sur des titres de qualité pour la dernière console de Nintendo, et le pari semble visiblement réussi. Le fun se fait sentir dès la première prise en main, mais ce n''est pas tout puisque l''ajout d''un micro et de lunettes 3D donnent encore plus envie de faire la fête jusqu''au bout de la nuit devant la Wii. Comme on pouvait le constater à la Japan Expo, Boogie remportera vraisemblablement beaucoup de succès, et c''est tout de mal qu''on lui souhaite.
Verdict : 4/5
       7 commentaires
Posté par Arthur, le lundi 03 septembre 2007. 

 Commentaires

Posté par linkalexis le lundi 27 août 2007 à 12:27
Posté par Arthur le dimanche 09 septembre 2007 à 14:41
Posté par Arthur le dimanche 09 septembre 2007 à 14:44
Posté par NyKtAlOp3 le samedi 29 décembre 2007 à 10:42
Posté par marcosonic2 le mardi 11 mars 2008 à 16:13
Posté par twixxxy-killer le samedi 15 mars 2008 à 19:59
Posté par pépé le jeudi 25 septembre 2008 à 14:41



:h :'( :g :s :a :k :d :] :# :) :o :p :^( ;) :@

Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2014 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.008 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.