Actualité

 Le tampon "jeu addictif" abandonné

Décidément, qu'est ce qui peut bien se passer dans la tête de nos parlementaires ? La question mérite d'être posée aux joueurs lorsqu'on observe la proposition du député du Maine-et-Loire, Paul Jeanneteau. La proposition consistait à indiquer aux acheteurs qu'un jeu pourrait entraîner une "addiction", en apposant une étiquette sur l'emballage par exemple.

Immédiatement, les professionnels du jeu vidéo ont réagi à cette atteinte discriminatoire aux jeux. Le Syndicat National du Jeu Vidéo a pris l'initiative d'envoyer une lettre ouverte à Roselyne Bachelot, la ministre de la santé et des sports. La lettre insiste sur le fait que les jeux vidéo "sont bien la conséquence et non la cause des troubles de leurs patients"... autrement dit qu'une addiction n'est pas causée par les jeux, mais qu'à l'inverse les maladies déjà présentes avant de pratiquer un jeu provoquent cette addiction.

De plus, la mention PEGI sur l'âge (+3,+16, etc.) existe déjà, et prouve qu'il est unutile de signifier une fois de plus aux acheteurs la possible addiction. Au contraire, selon la lettre, le jeu vidéo permet le développement cérébral, physique, et psychologique des joueurs.

La commission qui était chargée d'étudier l'amendement des députés sur les addictions aux jeux vidéo a finalement déclaré : "L'idée nous a paru excellente mais il paraît difficile de déterminer qui décide du caractère addictif d'un jeu vidéo. L'application d'une telle disposition semble extrêmement difficile". Sauvée par les difficultés d'application concrète, la communauté des éditeurs de jeux semble soulagée.

Mais le fait que "l'idée nous a paru excellente" pourrait inquiéter tout autant. En effet, si une telle proposition se renouvelle sous une autre forme, il se pourrait bien que les éditeurs (qui seraient justement chargés d'apposer le message d'addiction) pourraient subir de grosses pertes, notamment par l'effet dissuasif d'un tel message sur les parents des joueurs par exemple.
       4 commentaires
Posté par Arthur

 Commentaires

Posté par ninjanaruto le jeudi 12 mars 2009 à 20:15
Posté par Robinson le vendredi 13 mars 2009 à 19:36
Posté par benderzeorro le lundi 16 mars 2009 à 11:43
Posté par Robinson le mardi 17 mars 2009 à 08:03




Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2017 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0031 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.