Test

 Wii Play

A moins que vous ne soyez revenus d’une exploration volcanique au Groenland récemment, vous avez certainement remarqué que Nintendo fait les choses un peu différemment ces derniers temps. La « nouvelle génération » de jeux vidéo vue par Nintendo vise peut-être à élargir le marché vidéoludique, mais pas de n’importe quelle façon. Wii Play en est un exemple, offrant une poignée de mini-jeux dont le but est de s’initier à la console plutôt que de se divertir des heures durant.

Vendu à une cinquantaine d’euros avec la manette Wiimote incluse, l’argument de vente de Wii Play est clairement d’attirer de nouveaux joueurs, et de faire profiter de l’engouement du multijoueur. Surtout qu’avec la Wiimote offerte sans le nunchaku, Nintendo vendra sûrement beaucoup de ces nunchakus en plus du jeu. Si on tire une conclusion quant au prix des mini-jeux en eux-mêmes, cela fait à peine quelques euros pour les neuf mini-jeux qu’offre Wii Play, tous destiné à un grand mais court amusement en famille. Jouable seul ou à deux, chaque mini-jeu utilise le gameplay Wii à son extrême simplicité. Que le joueur ait sept ou soixante-dix-sept ans, tout le monde peut y jouer et gagner contre l’autre.

Le premier jeu dans la liste est un remake de Duck Hunt, paru sur NES et qui utilisait le zapper orange de la console, si les rétro-gamers s’en souviennent. Le but du jeu est simple : viser et tirer sur les cibles qui apparaissent à l’écran. Il peut s’agir de disques, de ballons, canettes, canards, et même de nos propres Mii à la fin, où il faudra éliminer les OVNI qui prennent en otage les personnages. La victoire est basée sur le nombre de points accumulés en réussissant le tir. C’est bien évidemment beaucoup plus amusant de jouer à deux plutôt qu’en solo, mais le manque de profondeur du mini-jeu jeu lassera rapidement la plupart des joueurs.

Légèrement plus difficile, la recherche de Mii. Ici, Nintendo utilise les avatars Mii, qui font un des succès de la Wii. Plusieurs défis composent le mini-jeu, par exemple trouver l’intrus parmi une foule de personnages, ou alors une paire de ceux-ci, ou même de retrouver notre propre Mii, créé antérieurement. La difficulté réside dans le fait qu’au fil du temps, le nombre de Mii s’accroît sur l’écran. On joue contre l’horloge de trente secondes, puis quelques secondes sont ajoutées au cours de la progression. Une fois le temps écoulé, la partie est terminée. Le score final se base sur le nombre de rounds réussis.

Le troisième mini-jeu est le concept Pong, c'est-à-dire du ping-pong, ou tennis de table si vous préférez. Le gameplay est très simplifié : il s’agit de déplacer vers la gauche ou la droite votre Wiimote pour que la raquette simule ces mêmes mouvements, et rattrape ainsi la balle et la renvoie à l’adversaire, qui en fera autant à son tour. Aucune technique propre à ce sport n’est reproduite dans le jeu, d’où l’inévitable manque de profondeur ressenti au bout de quelques échanges de balle.

Le quatrième mini-jeu de la série est le jeu de poses, un jeu assez étrange. Vous devez imbriquer votre Mii sur une représentation de la silhouette du personnage dans des bulles qui tombent. Il y a trois poses en tout, que l’on doit choisir en appuyant sur A ou B. Ce jeu est un de ceux qui démontre le mieux l’habileté qui doit être exercée avec une Wiimote. Et plus la difficulté augmente, plus l’amusement est grand.

Le cinquième jeu est tout simplement du hockey : deux camps, un palet, et deux joueurs qui doivent pousser ce palet pour le faire rebondir jusqu’à le mettre dans la cage du camp adverse, évidemment protégé par l’adversaire. Le palet avance en fonction de l’inclinaison de la Wiimote, qui le fera rebondir vers une direction propice à gagner la partie. Un bon divertissement.

Ensuite vient le billard, avec une expérience positive à la clé. Le contrôle semble être le même qu’en vrai : on balance la Wiimote, qui fait office de queue de billard, de l’avant à l’arrière, tout comme si l’on faisait ces gestes sur une vraie table. On peut également doser la direction et l’inclinaison de la queue vers l’une des neuf boules présentes. Le résultat est réaliste en terme de maniabilité, et aurait même pu faire partie de la compilation Wii Sports.

Aucune compilation de mini-jeu ne serait complète sans un jeu de pêche, et Wii Play n’échappe pas à la règle. Les commandes sont aussi simples et intuitives que jamais, exigeant de faire flotter la canne à pêche dans le bassin, et attendre qu’un poisson mordille l’appât pour tirer vers l’arrière. La difficulté réside dans le fait que tous les poissons ne sont pas à attraper, et peuvent faire perdre des points si on les attrape. Le jeu est amusant cinq minutes, mais pas plus.

Chargez ! Voici le mot d’ordre de ce huitième mini-jeu, qui consiste à faire la course sur une vache ! Un concept assez étonnant et amusant, où il faut donner des petits coups de Wiimote vers le haut en tenant la Wiimote à l’horizontale. La course se déroule sur un circuit parsemé d’obstacles, ainsi que d’épouvantails sur lesquels il faut percuter pour gagner des points et remporter la partie. Ce jeu est relativement bien réussi.

Le dernier mini-jeu de la compilation est un jeu de Tanks, et c’est probablement un des jeux les moins amusants de Wii Play. Sur le papier il semble être une bonne idée, mais la maniabilité n’est vraiment pas des meilleures. La vue aérienne sur le plateau de jeu montre des chars qui doivent détruire l’ennemi, dans une ambiance marron et beige, c’est-à-dire très fade. Dommage que la compilation ne se base pas sur « le meilleur pour la fin ».

Même avec un style graphique plutôt basique et vivement coloré, Wii Play réussit à nous faire tenir au moins une fois pour chacun des mini-jeux. Certains d’entre eux seront peut-être même revisités plusieurs fois, tels que le billard par exemple. Mais quoiqu’il arrive, pour « finir » le jeu, il faut d’abord débloquer chacun d’entre eux dans l’ordre afin de pouvoir s’attaquer au suivant. A vous de voir maintenant si cet amusant Wii Play vaut le coup d’être investit.
Verdict : 13/20
       2 commentaires
Posté par Arthur, le mercredi 07 février 2007. 

 Commentaires

Posté par twixxxy-killer le samedi 15 mars 2008 à 20:31
Posté par marcosonic2 le mardi 29 avril 2008 à 15:43



:h :'( :g :s :a :k :d :] :# :) :o :p :^( ;) :@

Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2014 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0087 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.