Preview

 Wii Fit Plus

Si vous avez quelques bourlets à éliminer, que vous n’hésitez pas à transpirer en maillot moulant au milieu du salon, et que Wii Sport c’est du vu et revu, Nintendo a la solution : Wii Fit Plus ! Le désormais célèbre Wii Fit accompagné de sa balance a fait un franc succès, et Nintendo s’est jeté sur l’opportunité de compléter l’effort. Un jeu qui vous permettra à nouveau de retrouver la paix intérieure, ou brûler quelques calories accumulées durant les longues parties de Guitar Hero. Wii Fit Plus, c’est un concentré de travail musculaire réuni sur un simple disque vendu une vingtaine d’euros.

Comme sur le Wii Fit original, cette version Plus permet de créer un profil qui notera toutes nos expériences sportives acquises dans de multiples exercices, triés dans plusieurs catégories. Mais au lieu de créer une expérience de jeu totalement nouvelle, Nintendo a intégré la première version de Wii Fit en y ajoutant des nouveautés : trois nouveaux entraînements de yoga, trois en renforcement musculaire, ainsi qu’une quinzaine de mini-jeux. Inutile donc d’acquérir le premier jeu si on ne le possède pas déjà, mais il faudra évidemment acquérir Wii Fit Plus avec sa Balance Board. L’avantage, c’est que la version Plus utilise les sauvegardes de Wii Fit premier du nom. Les gros utilisateurs de Wii Fit – à ne pas prendre au sens péjoratif – n’auront donc pas à battre de nouveau tous leurs records et refaire leur courbe d’évolution.

Cette fois, en revanche, le joueur aura la possibilité de peser son animal de compagnie canin ou félin. Il suffira simplement de le poser sur la Balance Board si celui-ci n’y voit aucun inconvénient. Alors certes, Nintendo n’a pas prévu d’exercices spéciaux pour Félix ou Médor, mais ça ne coûte rien d’intégrer une option qui peut se révéler amusante. En outre, Wii Fit Plus intègre le mode multijoueur, mais avec une seule Balance Board. Après que le premier joueur ait fini un exercice, le jeu demande s’il y a un autre joueur désireux de jouer, et ce autant de fois que notre réponse sera positive, dans la limite de neuf participants qui chacun choisissent un Mii.

Un nouveau mode fait également son apparition, Mon Wii Fit Plus. Il s’agit en fait de séances d’entraînement prédéfinies à travers quatre catégories : bien être, poids, senior et la silhouette. Chacune de ces catégories comporte trois mini-jeux différents. Dans la rubrique santé, on pourra par exemple trouver un entraînement pour les personnes qui se laissent aller à la gourmandise. Wii Fit Plus propose alors un jogging, puis des mouvements de boxe avec la Wiimote, et enfin un exercice musculaire. L’ensemble dure moins de dix minutes, mais cela varie selon la catégorie choisie. Nintendo a prévu ce jeu sur la durée. Un programme d’entraînement customisable est proposé au joueur, qui permet de se créer une vraie séance allant de cinq à soixante minutes. Le sportif peut, Wiimote en main, programmer une routine d’exercices parmi la trentaine proposée dans le jeu, que ce soit des efforts musculaires intenses, de yoga, ou bien une combinaison des deux.

Un nouveau pas est franchi dans Wii Fit Plus avec le compteur de calories. Non seulement le jeu nous dit combien de calories ont été brûlées durant l’effort, mais il montre aussi l’équivalent en terme de nourriture. En fonction de ce qu’on indique avoir mangé aujourd’hui, le jeu calcule l’effort à accomplir et prévient à quel moment l’effort a été suffisant. Le système montre encore ses limites, car à part les aliments présents dans la liste, comme du poulet, du raisin ou des patates frites, on n’arrivera pas vraiment à reconstituer notre menu du jour complet.

Enfin, les quinze nouveaux mini-jeux apportent un vent de fraîcheur et de fun dans ce monde sportif de brute et de muscles saillants. Ces mini-jeux sont même inclus dans les programmes d’entraînement, c’est dire leur intérêt tant au niveau physique que de l’amusement que procure Wii Fit Plus. Par exemple, il faudra bouger ses hanches en fonction de l’endroit où apparaissent les chiffres à l’écran, afin que le tout additionné fasse dix. Dans la course d’obstacle, il faudra courir sur place en faisant attention aux passages semés d’embûches. La bataille de boules de neige nous oblige à basculer notre corps de gauche à droite pour éviter les boules ennemies, tout en lançant nos propres boules avec A. De la danse rythmique demande à reproduire des mouvements… en rythme. Le choix est large, et le catalogue comprend aussi les mini-jeux du premier Wii Fit.

Tout ce vaste programme aboutit à un des titres de « sport » les plus complets qui soient sur Wii. Un titre qui n’innove pas en soi, puisque bon nombre d’exercices sont tirées directement du premier Wii Fit sans aucun changement. Mais pour à peine une vingtaine d’euros quand on achète le jeu seul (et qu’on a déjà la Balance Board achetée avec le premier jeu), l’affaire semble conclue, et le pari de Nintendo réussi. Le 30 octobre prochain, vous utiliserez votre pantalon de jogging chez vous.




Verdict : 4/5
       0 commentaires
Posté par Arthur, le jeudi 24 septembre 2009. 

 Commentaires

Pas de commentaires pour l'instant.



:h :'( :g :s :a :k :d :] :# :) :o :p :^( ;) :@

Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2014 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0122 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.