Dossier

 Japan Expo 2007

La Japan Expo, pour sa 8 e édition, nous est revenue du 6 au 8 Juillet 2007 au Parc d''Expositions de Paris-Nord Villepinte, avec 55000m² de manga, animation, cinéma, musique, sports, culture traditionnelle, et de nouvelles technologies. Mais qui dit nouvelles technologies dit bien sûr la nouvelle console révolutionnaire de Nintendo : la Wii. C’est à cette occasion que l’équipe de Passion Wii s’est rendue à l’évènement pour vous faire part de ses impressions sur les prochains hits de Nintendo. En effet, cette expo était l’occasion pour les français de découvrir en avant-première de nouveaux jeux Wii tels que DK Bongo Blast, Bleach, Naruto, ou encore Zack & Wiki, et bien d’autres encore.

Ce dossier sera composé dans un premier temps de la vue d’ensemble de l’exposition dans un carnet de bord de la team Passion Wii, pour les journées du 6 et du 8 juillet. Puis nous aborderons les jeux Wii présents à l’évènement, pour conclure sur nos impressions concernant cette 8 e édition de la Japan Expo.

I. Carnet de bord


1. Vendredi 6 juillet


10h30. PARIS. L’équipe de Passion Wii est enfin au complet, malgré quelques retardataires (résultats du bac obligent…). C’est donc avec joie que nous prenons la ligne B du RER, direction Roissy-Charles de Gaulle, pour arriver vingt minutes après au Parc des Expositions de Villepinte.


11H00. A peine sortis de la gare, nous sommes déjà confrontés à une foule énorme : du simple visiteur jusqu’au cosplayer de DBZ, en passant par les fans d’arts martiaux en plein combat dans la file d’attente. Etant donné que nous n’avons pas pré-réservé nos places, la première pensée qui nous est venue était la peur de ne pas avoir les fameux tickets d’entrée.


12H30. C’est au bout d’une heure et demie d’attente que nous pénétrons enfin le hall d’exposition si convoité des manga-fans et de geeks en tous genres. La première chose qui frappe est le gigantisme du lieu. Avec tous les stands de goodies, de manga, de posters, la première impression est celle d’un véritable marché, unique en son genre.


13H00. Après une demie heure de repérage des lieux et un défilé de mode de cosplayers, on peut enfin voir arriver sous une foule d’applaudissements le créateur de la série Final Fantasy, l’illustre Hironobu Sakaguchi. On assiste alors à un dialogue entre son traducteur et l’animateur de la conférence, puis à une vidéo et une rapide présentation de Blue Dragon, prévu pour fin août en Europe sur Xbox 360, pour enfin finir sur une rapide démo de Lost Odyssey, prévu également sur Xbox 360 pour la fin de cette année. Malgré une ambiance sympathique, rien à signaler concernant un quelconque projet sur la dame blanche de Nintendo.


14H30. Nous quittons l’Amphithéâtre du Hall 5A où s’est tenu la conférence de Sakaguchi. Nous nous dirigeons alors avec empressement vers les bornes de jeux Wii, dont nous développerons davantage à ce propos plus loin dans ce dossier.


17H30. Chacun ayant pu goûter avec plaisir aux nombreuses démos présentes au salon (dont quelques duels acharnés sur DK Bongo Blast) et ayant réalisé « quelques » achats dans les différents stands consacrés aux mangas et à la Japanimation, l’ensemble de l’équipe se décide à quitter les lieux, tout en se promettant de revenir le dimanche prochain.



Une file d''attente énorme dès le premier jour...







Déjà une demi-heure d''attente, et on n''a pas bougé d''un centimètre.




Enfin l''entrée de l''Expo !




A peine arrivés sur les lieux et déjà Nintendo saute aux yeux



2. Dimanche 8 juillet


8H30. Contrairement à l’avant-veille où l’on ne s’était pas préparés à une marrée humaine dans les files d’attente, cette fois-ci nous nous décidâmes de nous donner rendez-vous « un peu » plus tôt, afin de profiter de cette dernière journée d’exposition.


11H10. Cela fait maintenant plus de deux heures que nous patientons dans la queue, sous un soleil de plomb et en tête d’une file d’attente toujours aussi dense que la dernière fois. Et c’est dans un soulagement général, que le vigil nous laisse pénétrer dans l’enceinte du bâtiment.


14H00. Après une matinée passée sur les bornes de jeux Wii et DS, ainsi qu’un casse-croûte bien mérité, nous sommes alertés par des acclamations du public provenant de la salle "Ooki"de la Japan Expo : c’était le début de la séance de dédicaces de Maître Sakaguchi. Nous tentons alors de pénétrer dans le lieu, mais un vigil nous signale alors qu’il faut disposer de tickets pour espérer être tiré au sort, et ainsi faire partie des rares élus à décrocher la dédicace tant convoitée.


14H05. C’est avec amertume que nous nous dirigeons vers un certain ring à proximité, où va se dérouler moins d’une heure après un gigantesque tournoi de catch professionnel, où l’on peut signaler la présence remarquée de célèbres catcheurs et catcheuses venus tout droit du Japon.


16H30. Le tournoi de catch fini, on s’apprête à faire un ultime tour des lieux, avant de quitter pour la dernière fois la huitième édition de la Japan Expo.


17H00. C’est sous une averse de pluie, à l’image du sentiment de peine qui nous envahit, que nous quittons avec regret cette merveilleuse exposition, en espérant peut-être y retourner l’année prochaine.





Pas mal d''affluence pour le stand de Namco-Bandai et Atari.




Une jolie vue aérienne des stands Nintendo.




Namco-Bandai et Atari ont une place majeure dans cette expo.




Les Pokémons nous ont rendu visite !



II. Présentation des jeux Wii disponibles


Cet évènement était une fois de plus l’occasion pour Nintendo et les éditeurs tiers de présenter leurs prochaines sorties, et faire connaître un peu plus la console next-gen de la firme au plombier moustachu.


Voici donc la liste de chaque jeu présent et sa description ci-dessous :


- Bleach : Shattered Blade

 - Boogie rn

 - Cérébrale Académie

 - Donkey Kong Kongo Blast rn

 - Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2

 - My Sims rn - Naruto Gekitou Ninja Taisen EX

 - One Piece : Unlimited Adventure

 - Pokémon Battle Revolution

 - Resident Evil 4: Wii Edition

 - Super Paper Mario

 - Tamagotchi Party On! rn

 - Trauma Center: Second Opinion

 - Zack & Wiki : Le Trésor de Barbarosrn


 


A noter également la présence de bornes DS, avec des jeux qui n’ont toujours pas foulé le Vieux Continent, tels que The Legend of Zelda : Phantom Hourglass, Jump Ultimate Superstars, ou encore Pokémon Perle et Diamant.


DK Bongo Blast


Prévu initialement sur Gamecube, le duo Wiimote/nunchuk n’a rien à envier aux bongos de la précédente console de Nintendo. Contrairement aux dires de Matt Casamassina, la jouabilité est excellente, et le jeu répond très bien aux mouvements de la Wiimote. Une ambiance très colorée et diversifiée, puisque les mondes auxquels nous avons pu jouer étaient variés : l’océan, le volcan en éruption, en passant par la simple forêt tropicale (jungle DK). Graphiquement le jeu tient bien la route, même si les parcours restent très chargés en items et autres bonus. Items qui d’ailleurs reprennent le même système que Diddy Kong Racing sur DS. Prochainement une preview également.


Super Paper Mario


Manque de chance, le niveau que nous avons pu tester n’était pas des meilleurs, et même l’animatrice qui s’occupait de la démo avait du mal à trouver comment débloquer le passage. Techniquement, le jeu tient très bien la route : graphismes travaillés, maniabilité simple mais complète et intuitive, et le passage entre 2D et 3D a été apprécié par tous les visiteurs venus tester le jeu. Ce changement de dimension est bien plus amusant lorsqu’on tient la Wiimote en main. Il faudra souvent faire preuve de réflexion pour franchir certains obstacles.


Bleach : Shattered Blade


Ce jeu de combat tiré du très célèbre manga narrant les aventures du shinigami Kurosaki Ichigo, surprend par la réactivité de la détection des mouvements de la Wiimote, ainsi que la facilité de prise en main du soft. Concernant les personnages jouables, seuls quelques uns étaient disponibles, comme Ichigo, Byakuya ou encore Itsugaya. Cependant, le jeu reprendra l’histoire jusqu’à l’arc des Arrancars, et vous pourrez donc contrôler vos membres de l’Espada préféré comme Grimmjow par exemple. Graphiquement, le jeu est agréable à regarder et les Bankai sont du plus bel effet sur un téléviseur HD. Prochainement une preview sur Passion Wii.


One Piece : Unlimited Adventure


Comme son nom l’indique, le soft surprend avant tout par l’extraordinaire sentiment de liberté qu’il procure. Vous pouvez en effet contrôler tout l’équipage de Luffy au chapeau de paille, de Zorro jusqu’à Franky, en passant par Nami et Sanji. Outre l’univers très coloré (décidément !) la modélisation des personnages est respectable. Cependant, malgré son exotisme affiché, l’univers de l’île est assez pauvre à l’écran. Plusieurs combos seront disponibles pour chaque personnage, et évolueront avec l’expérience de celui-ci. Un mode VS était également disponible, il est très agréable et bien réalisé pour un jeu qui se veut avant tout aventure/plate-forme.


Naruto : Gekitou Ninja Taisen Ex


Digne successeur des quatre opus précédents, celui-ci reprendra comme son nom l’indique la nouvelle saison des next-gen, encore exclusive au Japon. On retrouve donc Naruto, Sakura, et leurs amis grandis, ainsi que de nouveaux personnages comme les membres de l’Akatsuki, avec Deidara notamment. En ce qui concerne l’écran de jeu, les barres de vie et de furie ont été revues, offrant un aspect plus stylisé lors des combats, tout en gardant la patte graphique de Masashi Kishimoto. La jouabilité se fait principalement avec les boutons, mais la Wiimote et le Nunchuk ne sont pas mis de côté, puisqu’il est également possible de distribuer les coups avec un simple mouvement de ce duo plus qu’efficace. D’ailleurs, la plupart des furies requiereront l’utilisation de celui-ci, avec par exemple l’Odama Rasengan de Naruto, où plus vous tournerez la Wiimote rapidement, et plus le Rasengan sera puissant. Il est appréciable de constater que l’on peut changer de terrain en plein combat. Sinon le jeu reste assez coloré et est dans la veine du quatrième opus.


DBZ : Budokai Tenkaichi 2


Le jeu est déjà sorti en France, et fera prochainement l’objet d’un test sur Passion Wii. Inutile donc de s’étaler davantage sur le jeu.





My Sims


Avec Boogie, My Sims est le second jeu d’Electronic Arts à être destiné aux « nouveaux joueurs » sur Wii. Malheureusement, la première chose qui se jette aux yeux lors du premier contact : les temps de chargement. Certes, il ne s’agit encore que d’une démo qui est loin d’être aboutie, mais si effectivement le jeu final implique plus de trois longues minutes lorsqu’on entre dans une maison, il y a de quoi s’inquiéter. De même qu’un gros bug auquel on a eu la chance d’assister, tandis que l’animateur qui s’occupait de cette borne soupirait une fois de plus à cause d’un crash de la console. Hormis ces quelques détails, l’univers est très cartoon, sympathique, et la construction des maisons est agréable. Comme déjà dit ci-dessus, la démo est peu aboutie, donc peu d’objectifs à effectuer se présentaient lors de notre promenade dans les vastes jardins de la ville de départ.


Cérébrale Académie


S’il y a un jeu au centre des préoccupations de nombreux visiteurs présents durant l’évènement, c’est bien la version Wii du jeu cérébral à succès sur DS, Cérébrale Académie. C’est clair qu’avec des tournois qui permettent de gagner deux consoles Wii par jour, tout le monde se jette sur l’occasion et essaie de faire chauffer ses neurones. Cela ne restera cependant pas le jeu qui nous aura marqué le plus à la Japan Expo. Cette version Wii ne se différencie pas énormément du volet DS, si ce n’est l’utilisation de la Wiimote qui quant à elle se présentait comme bien conçue.


Tamagotchi Party On!


Peu de gens se pressaient devant la démo du nouveau Tamagotchi sur Wii, présent sur le stand de Namco-Bandai. Néanmoins cela valait un petit coup d’œil sur ce soft bien sympathique, qui consiste à devenir le tamagotchi de plus populaire de la planète, et ainsi devenir président. Il faudra obtenir des badges et des points de popularités dans une quinzaine de mini-jeux vivement colorés.


Pokémon Battle Revolution


Pokémon fera décidément le tour de toutes les consoles de Nintendo depuis la Gameboy. La Wii a donc également son Pokémon, dans des combats en 3D semblables à ceux dans les opus Gamecube, mais avec des graphismes évidemment plus travaillés et davantage de combattants.



Resident Evil 4 Wii Edition


Présente en version complète durant l’évènement, cette réédition de Resident Evil 4 est aussi bonne, voire meilleure, que les versions parues sur Gamecube et PS2. Nous ne nous attarderons pas plus longtemps dessus, un test du jeu sera bientôt disponible sur Passion Wii.


Zack & Wiki : Le Trésor de Barbaros


Inutile de s’étendre sur des pages entières, une preview a déjà été faite sur ce jeu. Rappelons tout de même qu’il s’agit visiblement d’un excellent titre de Capcom, mêlant aventures et énigmes dans une ambiance fun et colorée. N’hésitez pas à découvrir ou redécouvrir l’analyse complète de cette démo dans l’article consacré à ce jeu.


Trauma Center : Second Opinion


Fans de Grey’s Anatomy et de la série Urgences, vous avez le jeu qu’il vous faut. Toujours pas arrivé en Europe alors qu’un nouveau volet est d’ores et déjà annoncé, l’opus Second Opinion semble être un jeu développé avec soin, si l’on en croit nos premières impressions. Il va falloir incarner un jeune docteur qui devra effectuer maintes opérations chirurgicales plus ou moins périlleuses, comme sur DS. Précision, intuition, variété, tels sont les mots d’ordre de Trauma Center : Second Opinion.


Boogie


Qui n’a pas entendu parler de Boogie ? Il s’agit du fameux jeu musical de karaoké et de danse développé par EA. La démo du jeu semblait convaincante, avec beaucoup de couleurs, des effets de lumière qui se font remarquer, et une grande variété de musiques rien que dans cette version de démonstration. A l’approche de la borne du jeu, les visiteurs du salon tournaient à chaque fois la tête pour voir à quoi cela ressemblait, preuve qu’il s’agira d’un soft qui ne restera certainement pas inconnu et discret à sa sortie le 31 août prochain. On notera cependant une monotonie à long terme : bouger son poignet de haut en bas pendant des heures ne semble pas vraiment la meilleure solution. Une preview sera bientôt publiée sur Passion Wii.


III. Le contenu du salon


Cette huitième édition de la Japan Expo sera marquée pour la première fois par la présence de la Wii aux stands de jeux vidéo. La Wii qui représentait un stand majeur parmi les nombreux présents durant l’évènement, tels que :


- le stand old-gen, où étaient regroupées de nombreuses consoles d’ancienne génération, comme la NES, SNES, TurboGrafX16 (qui sont justement présents sur la Virtual Console), ou encore la très regrettée Dreamcast. Nous avons pu donc jouer à des titres mythiques tels que Street of Rage ou encore Ikaruga.


- Les stands goodies, où l’on pouvait acheter de nombreux articles venus tout droit du Japon, indispensables à tout manga-fan qui se respecte, allant du bandeau frontal de Naruto aux superbes posters en toile de Death Note. Ainsi que de nombreux articles Nintendo comme les peluches Champi.


- Le stand d’Atari et Namco-Bandai, où étaient présents les jeux des deux éditeurs, comme DBZ Budokai Tenkaichi 3, Tamagotchi sur Wii, et d’autres jeux sur Xbox 360 et Playstation 2.


- Les stands d’arts martiaux et de cosplay, où on eu lieu de nombreuses représentations, dans lesquels se déroulaient les tournois de catch auxquels nous avons pu assister.


Finalement, cette Japan Expo 2007 nous a permis de découvrir plusieurs jeux qui feront sans doute de la Wii un succès toujours grandissant, des jeux aussi divers qu’intéressants, et qui feront bien évidemment l’objet d’un article sur Passion Wii pour la plupart d’entre eux. Mais la Japan Expo, ce n’était pas que du jeu vidéo, c’était aussi le plus grand rassemblement national de fans du Pays au Soleil Levant, mais également de curieux qui viennent découvrir l’univers du manga et de la culture asiatique. Nous avons tiré une grande joie de cette aventure, et nous conseillons à chacun d’entre vous d’y jeter un coup d’œil l’année prochaine.





Une affiche d''un des jeux les plus marquants...




... l''effet Bongo Blast




Quelques invités d''honneur tels que Mario et Luigi...


... ou encore Tortue Géniale


       1 commentaire
Posté par Arthur et Sendo-San, le jeudi 01 janvier 1970. 

 Commentaires

Posté par twixxxy-killer le samedi 15 mars 2008 à 20:44



:h :'( :g :s :a :k :d :] :# :) :o :p :^( ;) :@

Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2014 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0104 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.