Preview

 Zack & Wiki : le Trésor de Barbaros

C’est durant la Japan Expo 2007 que nous avons pu tester en avant-première le curieux Zack & Wiki : le Trésor de Barbaros de chez Capcom en exclusivité sur Wii. Anciennement appelé Treasure Island Z, ce jeu prend une approche complètement différente du jeu d’aventure et d’exploration traditionnel. Il faudra ici résoudre une tonne d’énigmes, toutes adaptées à la maniabilité Wiimote et ses agréables sensations au cours des missions.

Zack, le héros, devient obsédé par la volonté de rechercher un trésor perdu par le grand et craint pirate Barbaros. Il embarque alors à bord d’un avion vers l’endroit ou ce trésor est sensé se trouver, le tout à l’aide d’une simple carte et de son compagnon, le singe jaune Wiki. Peu après, l’avion subi comme par hasard un malheureux crash. Mais Zack, bien déterminé, refuse de laisser tomber sa quête. Durant son voyage, il rencontre une série de pièges et de mésaventures qui pourraient vite le mener à la mort. Mais Zack n’est pas un idiot, et un peu de réflexion pourra sauver notre héros. Des puzzles et énigmes joncheront le chemin, mais leur résolution mène finalement au trésor tant convoité.

Le studio de Capcom en charge du jeu, sous la direction de Hironobu Takeshita, aurait pu facilement prendre la direction d’un jeu de plateforme. Au lieu de cela, les développeurs ont décidé de se tourner vers un titre davantage axé sur la réflexion, voir même un puzzle-game. Le joueur se promène à travers un niveau entier, accédant progressivement à certaines zones sensibles, en débloquant des items eux-mêmes situés aux alentours du héros. Les mouvements se font bien évidemment à la détection de mouvements de la Wiimote, mais par contre sans Nunchuk. Il faut pointer vers la direction voulue en appuyant en continu sur le bouton A, pour que Zack aille dans cette direction. Lorsqu’on atteint un certain item interactif dans le niveau, la caméra change alors en vue rapprochée sur le personnage et sur l’énigme s’il y en a une.

Cette démo n’est cependant pas totalement représentative de toutes les possibilités que peut offrir Zack & Wiki. Le producteur du jeu a tenu à garder certains secrets jusqu’au bout, histoire de tenir en haleine le public susceptible d’être intéressé par cette nouvelle forme de jeu, encore peu répandue sur consoles. Plusieurs niveaux ont tout de même été dévoilés, dont le plus connu qui figure sur de nombreuses images publiées par l’éditeur ces derniers temps. Après un atterrissage forcé en attrapant le premier parapluie qui tombe sous la main du de Zack en plein vol, le héros tombe dans une jungle exotique. S’ensuivent plusieurs monologues avec Wiki pour expliquer la situation au joueur, et vient le moment de vraiment passer à l’action.

Lorsque se présente un arbre qui bloque le passage, rien de plus normal que de le secouer et voir tomber du feuillage une scie. Cette scie permettra évidemment de couper l’arbre, en secouant simplement de l’avant à l’arrière à plusieurs reprises. Et cet arbre sert alors de pont, puisque juste derrière se cache un grand cours d’eau. Durant un combat, Zack se transforme en une espèce de cloche qui frappe l’ennemi et le fait éventuellement réagir, une fois secouée grâce à la Wiimote. A noter que pendant cette action la caméra se positionne en vue à la première personne, comme si l’on voyait de nos propres yeux la scie devant nous. Cette vue-ci est activée à chaque action « manuelle ».

Dans un second temps, le joueur découvre une sorte de cité aztèque semée ça et là d’énigmes et de leviers. Une grosse pierre domine la bâtisse, elle peut tomber d’un moment à l’autre. Après de multiples allers-retours d’un coin à l’autre du niveau, par exemple allumer la torche, prendre le parapluie, revenir vers l’énigme, le joueur est confronté à un véritable puzzle. Ce puzzle est composé d’une poignée de pièces à faire rentrer dans les trous d’un mur de roche. Ces pièces posées par terre sont parfois tournées dans le mauvais sens : en pivotant la Wiimote sur elle-même, on peut retourner la pièce dans le bon sens et la plaquer contre le mur. Une fois le puzzle terminé, un coffre est débloqué. Zack se jette alors dessus, et peut récupérer l’item nécessaire à la suite de l’aventure.

Matt Casamassina, rédacteur à IGN, disait récemment que Zack & Wiki : le Trésor de Barbaros serait un jeu indispensable sur Wii, un titre très fun et accessible à tous. Et bien il n’a peut-être pas tort. Le prochain jeu de Capcom tranche avec les habituels Resident Evil et autres Devil Kings. Avec des graphismes mignons et colorés, Zack & Wiki se veut un jeu pour les 12 à 16 ans selon son producteur Hironobu Takeshita. Plus de 80 mouvements différents seront possibles durant la partie, et c’est bien cela qui donne un souffle nouveau au jeu vidéo : une maniabilité toujours plus recherchée, des graphismes jamais vraiment proches de la réalité.
Verdict : 5/5
       2 commentaires
Posté par Arthur, le lundi 03 septembre 2007. 

 Commentaires

Posté par twixxxy-killer le samedi 15 mars 2008 à 22:50
Posté par twixxxy-killer le mardi 18 mars 2008 à 09:41



:h :'( :g :s :a :k :d :] :# :) :o :p :^( ;) :@

Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2014 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0123 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.