Preview

 Battalion Wars 2

BWii devrait faire suite à un Battalion Wars un peu raté sur gamecube, notamment à cause de commandes trop compliquées, d’aspects tactiques trop pesés vers le bas, et le manque d''un mode multijoueurs qui était simplement honteux. C’est alors que tout espoir d’un excellent jeu de guerre à la sauce Nintendo s’est penché vers ce second opus de Battalion Wars, sur Wii.

Dans la démo lors du salon de Leipzig, il ne semble pas y avoir beaucoup de changements à première vue. Graphiquement, BWii ressemble étrangement à la version gamecube, ces deux jeux étant développés tout deux par le développeur européen Kuju. Les petites différences graphiques deviennent plus claires quand on voit les explosions détaillées supplémentaires, plus d''herbe, et des détails supplémentaires dans les terrains. Plus généralement, les graphismes ne sont pour l’heure pas encore décisifs dans la qualité du jeu.

La grande différence réside dans gameplay. La Wiimote fonctionne comme votre indicateur pour viser, tandis que le nunchaku sert à commander le régiment. Le bouton Z sert à tirer, et le joystick permet de déplacer le militaire incarné. Un des grands points faibles de Battalion Wars était la difficulté de commander plusieurs unités à la fois. Les commandes ont été ainsi beaucoup simplifiées dans ce nouvel opus.

Le choix des unités est également facilité, ce qui devrait améliorer l''aspect tactique de BWii. Déplacez le curseur au-dessus de la vue d''ensemble des unités, dans le coin gauche, et choisissez simplement quelle unité commander. Vous pouvez maintenant diriger aussi des unités sur la vue d''ensemble de la carte.

Malheureusement, le mode multijoueur n’est pour l’instant pas très tactique. Il s’agit dans ce mode de tirer sur le plus de soldats possible, sans aucune stratégie qui donne de la subtilité au jeu. L’adversaire défend son camp tandis que le joueur doit se précipiter dedans avec des avions et des soldats. Les avantages sont pourtant la possibilité de jouer des scénarios avec/contre un ami, et au moins quinze missions en multi seront incluses dans le jeu, contre vingt missions en solo. Trois modes multi composeront le jeu : le mode Assault, où est mis en valeur le combat pur, le mode Skirmish, où règne la tactique stratégique, et le mode Co-op, qui consiste en une coopération des joueurs.

BWii se déroulera dans tous les paysages : terre, mer, ciel. En effet, le jeu comportera autant des tanks et des mitraillettes, que des avions, des frégates, des sous-marins… Les Iles Anglo réussiront-elles à vaincre l''Atoll Coral, soupçonné de détenir une arme de destruction massive ?

Après avoir essayé Battalion Wars II, le joueur ne se sent pas complètement convaincu de ce jeu, et espérait avoir un peu plus que ce que Nintendo nous laisse apparaître. BWii ressemble encore un peu trop à son prédécesseur gamecube, mais il semble cependant que les développeurs aient réagi aux nombreuses plaintes des joueurs, comme l’absence d’un mode multijoueur par exemple.
Verdict : 3/5
       2 commentaires
Posté par Arthur, le samedi 11 novembre 2006. 

 Commentaires

Posté par marcosonic2 le mardi 11 mars 2008 à 16:19
Posté par wiistiti le dimanche 22 juin 2008 à 11:45



:h :'( :g :s :a :k :d :] :# :) :o :p :^( ;) :@

Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2014 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0317 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.