Test

 Wario Ware : Smooth Moves

Depuis la sortie de Wario Ware, Inc. Sur GBA en 2003, et après 3 autres opus sur Gamecube, DS et un Wario Ware : Twisted qui n''a toujours pas vu le jour sur GBA en france, la série n''a cessé de faire des adeptes et d''enflammer vos soirées entre potes. Dès la révélation des capacités de la Nintendo Wii, bon nombre de joueurs n''ont pas pu s''empêcher de penser à ce que pourrait donner un Wario Ware sur cette console. La réponse dans ce test...

Wario Ware, c''est le sommet de la débilité et de l''auto-dérision. Mais que c''est bon ! Dans ce jeu à l''apparence très simpliste, vous devez enchaîner des mini-jeux tous plus débiles les uns que les autres en un temps record, n''exédant pas les cinq secondes pour les plus faciles. Ces mini-jeux en question vous feront faire les pires idioties comme découper des fruits, mettre un doigt dans un nez, faire des tractions ou encore faire le mouvement d''un éléphant qui ramasse une pomme avec sa trompe. C''est débile, mais on en redemande !

Mais ?! Qu''est-ce que tu fais dans cette position ?

C'est la phrase que vous risquez d''entendre très souvent en pleine partie de Wario Ware, interrompu par votre mère. En effet, il ne faut pas avoir peur du ridicule pour y jouer. Le mieux est encore de jouer seul dans une grande pièce vide de nuit, lumière éteinte, habillé en noir et cagoulé. Plus sérieusement, si vous désirez organiser une soirée fun chez des amis et que vous comptez jouer à la console, c''est LE jeu recommandé pour être sûr de passer un bon moment.

Pour les grandes occasions, le mode multi-joueur propose quelques épreuves sympathiques, avec des petits scénarios amusants comme une course à pieds, une Wiimote piégée que l''on se passe entre joueurs, ou encore le célèbre jeu du ballon qui gonfle, ou l''on ne doit pas être en cours de jeu au moment ou celui-ci explose. Soirées très animées assurées.

Un gameplay d'enfer

Il n'y a pas grand chose à dire, si ce n''est que c''est le point fort du jeu, les commandes répondent parfaitement et les actions sont variées, vous vous retrouverez ainsi à prendre la Wiimote comme une trompe d''éléphant pour prendre une pomme, à la poser sur votre tête pour marquer un but en corner, à l'agiter dans tous les sens lors d''un duel à l''arme blanche... Pas de panique, la manière de tenir la Wiimote pour effectuer le mini-jeu suivant vous est indiquée juste avant d''agir, très pratique.

C'est du graphisme Wii, ça ?

Ce jeu est en effet à ne pas présenter à une personne qui juge un soft sur son aspect graphique. Ceux qui connaissent la série le savent, les nombreux mini-jeux de Wario Ware sont volontairement très simplistes visuellement, voire poussent à la provocation pour certains. Mais c''est ce qui fait tout le charme de la série, on a en effet pas le temps de regarder les détails, on cherche plutôt à comprendre ce qu''il faut faire et à effectuer l''action demandée dans le laps de temps imposé.

Le jeu présente une interface simple et accessible : les 200 mini-jeux sont divisés par catégorie, selon le mouvement à effectuer ou le genre, et sont attribués à différents personnages, aussi bien récurrents dans la série que les petits nouveaux. Les plus nostalgiques d''entre vous apprécieront particuliérement 9-Volts, qui ne propose que des jeux basés sur les plus grands classiques Nintendo, revus et corrigés à la Wiimote. Ce n''est pas un problème, le jeu serait beaucoup moins drôle s''il était hyper-réaliste.

Une durée de vie très regrettable, tant le fun est au rendez-vous.

Nous en arrivons au gros point noir du jeu. En multi, la durée de vie est quasi-infinie, tellement on s''amuse. Mais le mode solo, bien que faisant des efforts de scénario pour chaque personnage du jeu, et malgré les 200 mini-jeux présents, ne propose pas plus de 2 heures et demi pour venir à bout du jeu.

Vous avez la possibilité de débloquer d''autres challenges, représentés sous la forme d''ascenseurs ou il vous faudra enchaîner les mini-jeux selon des règles précises (que les mini-jeux les plus durs, une seule vie, rythme d''enchaînement très élévé...). Vous pouvez également débloquer d''autres mini-jeux plus aboutis pour le mode solo, aussi bien que pour le mode multi. Mais ceux-ci ne sont pas toujours des plus passionants, comme par exemple le jeu de fléchettes...

Limité en solo, indispensable en multi-joueur. Ce Wario Ware : Smooth Moves remporte la palme du jeu actuel le plus fun de la Wii en multijoueurs. Complètement axé sur la maniabilité Wiimote, le retour du célèbre Wario sur la dernière console de Nintendo sera marqué comme toujours par la diversité et la débilité joyeuse.
Verdict : 15/20
       1 commentaire
Posté par Arthur, le lundi 03 septembre 2007. 

 Commentaires

Posté par twixxxy-killer le samedi 15 mars 2008 à 18:42



:h :'( :g :s :a :k :d :] :# :) :o :p :^( ;) :@

Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2014 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0082 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.