Preview

 Cooking Mama : Cook Off

La cuisine exige de grands soins et de l’attention pour chaque repas. Il suffit de gâcher la préparation et votre poulet au parmesan ressemblera plus à des restes trouvés dans la décharge du MacDo d’à côté. Prendre des cours de cuisine offre de l''aide, mais les joueurs pourraient avoir besoin de quelque chose de plus interactif et moins cher. Pour cela, voici que débarque Cooking Mama : Cook Off, prêt à nous faire cuire de jolis petits plats comme on en a rarement vu dans notre cuisine dernièrement.

La série Cooking Mama débute en 2006 sur Nintendo DS, avec le jeu Cooking Mama. Dans ce jeu, les joueurs avancent avec une série de mini-jeux pour créer de délicieux repas. Le défi des joueurs est de maîtriser les nombreux ustensiles de cuisine proposés, comprenant un couteau pour couper la viande ou des légumes, une passoire pour évacuer l’eau, et une poêle pour remuer la nourriture frite, entre d''autres. Si tout cela est fait correctement, le professeur de cuisine, Mama, vous récompense d''éloges. Mama arbore des yeux flamboyants et monte son niveau de colère en cas d’échec.

La version Wii de Cooking Mama exige que les joueurs manoeuvrent leur Wiimote pour accomplir les mini-jeux. Ecraser des pommes de terre pour faire de la purée implique de tenir le contrôleur en haut et de marteler vers le bas. Pour agiter de la nourriture dans une poêle, les joueurs doivent tenir leur Wiimote avec les deux mains, comme un réel manche à poêle.

Le développeur Majesco a enfourné plus de cinquante déjeuners et dîners dans le jeu, avec des centaines d''ingrédients. Heureusement les ingrédients sont pré-choisis selon le plat, pour que certains joueurs maladroits n’ajoutent pas par erreur de l’omelette dans une pizza quatre fromages par exemple. Bon nombre de ces plats viennent de l’étranger, ce qui crée un certain challenge : les joueurs habiles faisant des repas chinois pourront lutter à réaliser des mets mexicains. A mesure que l’on avance dans Cook Off, des bonus et ingrédients sont débloqués.

Tout au long du mode solo, le joueur gagne de nouveaux objets dans sa cuisine. Dix adversaires commandés par ordinateur s’opposent à vous à chaque niveau. Une fois battus, ces ennemis vous remettent quelque chose de nouveau, comme un gant à four ou un ustensile nécessaire mais jusque là absent de votre collection. Le jeu vous récompense également avec des médailles pour chaque plat réalisé, allant de la médaille en bronze jusqu’à la convoitée médaille d''or.

Sans surprise, les graphismes du jeu montrent une énorme amélioration depuis la version DS. La nourriture prend un aspect plus réaliste, bien que cet opus garde son apparence cartoon. Cette amélioration du côté du réalisme fait ainsi savoir aux joueurs qu’ils brûlent leur plat, tel que de la viande par exemple. Si celle-ci semble rose, le joueur ne l''a pas assez cuite, mais elle peut tout à fait devenir méconnaissable au bout d’un moment, tournant alors en un noir décourageant. Heureusement, le jeu laisse le joueur réagir rapidement, sauvant son plat avant que Mama ne découvre l’atrocité.

Une des caractéristiques les plus importantes de Cook Off est certainement le mode multijoueur à deux. Ce mode oppose deux chefs contre un autre, qui juge la qualité du travail réalisé afin de créer le meilleur festin en le moins de temps possible. La difficulté réside là : devoir se dépêcher et risquer alors que le plat n’atteigne pas la qualité requise, ce qui ferait échouer le joueur dans son défi. Pour ceux qui perdent tout le temps, les développeurs ont pensé à eux. Cook Off offre en effet un mode tutorial qui permet de pratiquer la cuisine tout en apprenant les bases du jeu.

Pour ce mois de mars, Majesco apporte enfin l’unique jeu de cuisine sur Wii, Cooking Mama : Cook Off. Ces mini-jeux apparus sur DS donnent maintenant au joueur la possibilité de préparer de fins mets, de dix nations différentes. En réalisant les véritables mouvements culinaires à la Wiimote, de nombreux ustensiles et ingrédients viendront s’ajouter au fil du jeu, permettant aux apprentis cuisiniers de manier le fourneau sans brûler le steak. Avec en plus un sympathique mode multijoueur, Cooking Mama se montre innovant et intéressant à posséder dans sa ludothèque Wii prochainement.
Verdict : 3/5
       4 commentaires
Posté par Arthur, le lundi 03 septembre 2007. 

 Commentaires

Posté par marcosonic2 le mercredi 12 mars 2008 à 22:52
Posté par twixxxy-killer le samedi 15 mars 2008 à 19:57
Posté par pépé le jeudi 25 septembre 2008 à 14:36
Posté par pépé le jeudi 25 septembre 2008 à 14:36



:h :'( :g :s :a :k :d :] :# :) :o :p :^( ;) :@

Tapez le chiffre 1 ici : (Filtre anti-spam)



 Citation

"Je pense que les jeux sont le futur de l'éducation"
Edward O.Wilson, professeur à Harvard
Playset : Grand Chelem Tennis
Playset : Let's Tap

 Edito par Arthur

Shigeru Miyamoto, illustre créateur de nombreux personnages Nintendo, semble à la traîne au niveau technologie. Non pas que l'un des maîtres du jeu vidéo ne sache pas télécharger, mais c'est loin d'être sa préférence. Il n'est pas ici question de téléchargement illégal, mais simplement du commerce culturel dématérialisé. Le WiiWare en est d'ailleurs un parfait exemple.
"Le divertissement ne doit pas devenir quelque chose d’uniquement numérique". C'est ce qu'a affirmé Miyamoto dans une interview au journal californien Mercury News. Jolie phrase, dans une société où tout s'explique par binaire. Mais est-ce pour autant une mauvaise nouvelle ? Difficile d'y croire, lorsque l'économie numérique représente le premier débouché de la crise pour de nombreux spécialistes, et un véritable vivier d'emplois pour le futur.
Le papa de Mario ajoute : "Personnellement, je suis l’un de ceux qui, même si j’ai téléchargé toutes les chansons d’un album sur iTunes, j’achèterais quand même le CD. Je me sens plus rassuré avec un média physique". Il est vrai que la musique est dématérialisée depuis des années, avec le développement de plateformes comme iTunes ou Deezer. Alors qu'en est-il du jeu vidéo ? La question du numérique demeure très récente, depuis l'apparition de services online pour chaque console.
"Si je regarde le WiiMotion Plus, c'est quelque chose que vous ne pourriez pas distribuer de manière numérique. En fait, nous ne voyons vraiment pas le futur du jeu vidéo confiné dans la distribution digitale. Nous ne voyons pas la majorité de nos produits distribués de cette façon". Bref, Miyamoto promet que les joueurs devront se déplacer et acheter la boîte de leur jeu. Les magasins Micromania ont encore de beaux jours devant eux.

 Populaires


Warning: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/annuair7/passionwii/tags.php on line 6

Passion Wii © 2014 • ContactConfidentialitéPlan du sitePartenariat

Partenaires : Blog jeux video | Game Touch | Next-Nintendo | Photo-location : louez votre appareil photo | Voir tous les partenaires
Page générée en 0.0125 secondes • Toute reproduction sans accord interdite.